.

Partagez|

La vie est une chose qu'il faut manipuler avec précaution => Tyler O'Connor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
★ Posts : 34
★ Crédits* : tumblr
★ Points : 159
★ Disponibilité : 3/3
★ Avatar : Tyler Blackburn


MessageSujet: La vie est une chose qu'il faut manipuler avec précaution => Tyler O'Connor Ven 9 Juin - 20:20



Tyler O'Connor
Tu veux me connaitre ! D'accord. Mes parents mon prénommé Tyler O'Connor, mais mes proches m'appelle plutôt Tyler. J'ai vu le jour un certain 23 Décembre 1992 dans la ville de New York, si tu sais bien compter cela me fais 25 ans. Je suis Hétérosexuel d'ailleurs je suis actuellement Célibataire, malheureusement ou heureusement pour toi ! Professionnellement je suis Interne en médecine et ce n'est pas toujours rose. J’appartiens aux groupes (partie réservée au staff), ce cocktail c'est tellement moi. Je ne sais pourquoi mais on me confond souvent avec Tyler Blacburn c'est drôle non?!














Quel est ton caractère ?Gentil   Rancunier Mystérieux Souriant Méfiant Calme   Discret Fidèle Déterminé Attentionné  ★  Affectueux  

Le début de vie, c'est toujours la même chose, ça commence toujours pareil, une naissance à l’hôpital enfin en temps normal ! Je suis né le 23 Décembre à l'arrière d'une voiture, pas par choix mais seulement car ma mère n'avait pas eu le temps d'arriver à l’hôpital, c'était un soir où il y avait beaucoup de monde dans les rues, la jeune femme marchait et elle avait commencé à ressentir les premières contractions, elle pensait vraiment avoir le temps de prendre un taxi et d'arriver devant l’hôpital, mais ce fut une grave erreur de penser cela. Une fois dans le taxi, le chauffeur avait fait son maximum pour conduire le plus vite mais, on connait tous New-York, nous savons très bien qu'il y avait des tonnes de monde. Une fois arrivé devant l’hôpital, les médecins avaient découvert la jeune mère avec son bébé dans les bras, aussitôt ils furent pris en charge par le personnel médical. Où était le père de Tyler dans cette histoire ? Surement à des millions de kilomètres ! Dès lors que la jeune femme lui avait annoncé sa grossesse, il avait pris ses jambes à son cou pour ne plus jamais revenir. Une personne venait par contre venait rendre visite à la jeune mère, c'était le chauffeur de taxi, il avait voulu rencontrer le petit garçon qui était né dans sa voiture ...

Les mois s'écoulèrent et je commençais à grandir, je commençais même à faire des petits areuh et des petits gazouillis, j'étais un petit bébé assez sage mise à part la nuit, apparemment je ne devais pas aimer dormir, je réveillais souvent ma mère ... Mais la plus part du temps, c'était une autre personne qui venait me voir, c'était un homme, un grand homme avec des cheveux noirs, des yeux marrons, il s’appelait Victor O’Connor, c'était le nouveau petit ami de ma mère, vous vous souvenez de lui, vous l'avez vu pour la première fois à ma sortie théâtral que fut ma naissance. C'est le chauffeur de taxi, c'est souvent lui qui venait me prendre dans les bras ou alors me donner mon biberon, enfin tout cela n'est qu'un vague souvenir pour moi. J'étais beaucoup trop petit pour m'en rappeler.

L'une des premières choses de mon enfance que je me rappelle, c'est le jour où j'étais dans mon école avec d'autres enfants et que je suis monté dans le camion de pompier, je courais tellement vite que je n'avais pas vu le poteau et que du coup, je m'étais ouvert à la tête ... Rien de bien grave, juste 6 points de suture. Par contre, je crois que ma mère et mon père ont vraiment eu très peur ... Quand ils sont arrivés, ils m'ont juste serré très fort dans les bras ... Le lendemain à l'école quand je suis arrivé, tout le monde me regardait, et surtout la petite fille avec qui je jouais la veille. Elle était aussi petite que moi, elle était blonde et elle avait les yeux bleus. Depuis le début de l'année, ce ne faisait pas longtemps mais j'avais joué avec elle, je ne sais pas pourquoi, elle était comme moi mais par contre, elle ne s'appelait pas comme moi, elle s’appelait Alice.

J'ai continué mes années d'école avec cette petite fille qui était comme moi, je ne sais pas si c'était la chance ou alors si nos parents demandaient mais chaque année, j'étais en classe avec Alice. On était vraiment trop content, par contre, on nous mettait pas côté car à ce qu'il parait nous étions de vrai tornade, mais ce n'était pas grave, on passait tout le temps de la cantine ensemble et aussi pendant les récréations, si on cherchait une petite blonde, on trouvait forcément ma petite tête à côté. On faisait aussi nos bêtises ensemble, des fois, c'était même devenu un jeu, et aussi chacun pouvait finir les phrases de l'autre, nous n'étions pas des jumeaux et jumelles mais il faut bien le reconnaitre, je pense qu'on a essayé de se comporter comme tel et personne nous a jamais empêché de le faire ... Pas même nos parents. Il faut dire qu'il s'entendait relativement très bien, on passait souvent des week end chez eux et l'inverse.

Quand je venais d'avoir 10 ans, mes parents ont décidé de m'avouer une chose, mon père n'était pas mon père ! Je pense qu'au fond de moi, je le savais déjà mais, je ne voyais pas vraiment la différence, j'étais un petit garçon assez mur pour mon âge et ce n'était pas la personne qui nous faisait qui était notre père mais la personne qui se lève quand un petit garçon pleure, quand un petit garçon est malade, quand un petit garçon à un petit bobo. Pour moi, même si Victor O’Connor n'était pas mon père biologique, il était quand même mon père ! C'est d'ailleurs pour cela qu'a l'âge de 10 ans, j'ai demandé à mes parents afin de changer de nom, de porter celui de mon père. L'homme en face de moi qui était mon père fut la personne la plus heureuse. Quelques mois plus tard, je portais désormais son nom de famille.

Une autre bonne nouvelle arriva aussi dans l'année, mon père demanda ma mère en mariage. Quelques mois plus tard, toute la famille ainsi que les amis étaient réunis pour célébrer le mariage de Victor O’Connor et Daniela Winters ! Ce fut une énorme soirée, tous les invités étaient ravis de participer à cet événement et, j'étais encore plus fier, avec Alice, elle était la demoiselle d’honneur de ma mère et j’étais le témoin de mon père. Encore une fois, notre duo était présent et c'étaient à ce moment-là, qu’on s’était juré d'être ami pour la vie.

Le bonheur était donc de mise dans la famille O’Connor, mais tout le monde le sait, le bonheur est vraiment quelque chose d'éphémère ! Quelques années sont passés, j'ai bien grandis maintenant, j'ai maintenant 15 ans, je suis actuellement mes cours dans une nouvelle école, j'ai toujours ma meilleure amie Alice avec moi, on est maintenant ensemble dans les cours, nous avons appris qu'il fallait qu'on se calme afin de pouvoir rester ensemble dans les cours, c'est donc ce que nous avons fait. Après une journée épuisante de cours, Alice avait décidé d’aller au centre commercial, il faut bien avouer que je n’étais pas vraiment très motivé ! Je n’appréciais pas particulièrement le centre commercial mais je ne pouvais absolument pas résister au regard de ma meilleure-amie. J'ai téléphoné à ma mère afin de lui demander la permission et aussi si elle voulait bien nous déposer, elle avait accepté avec plaisir, mais elle devait aussi emmener la mère d'Alice chez le médecin car elle ne se sentait pas bien depuis quelques jours ... Une fois déposé, avec Alice, elle se mit à courir partout dans les magasins, elle était vraiment très fan, et je la suivais en trainant la patte car ce n’était pas vraiment mon truc, mise à part, aller dans la boutique de jeux vidéo. Deux heures plus tard, je rappelais ma mère afin qu'elle passe nous rechercher ! Je venais de tomber directement sur la messagerie, je fus d'abord surpris mais je laissais mon message, peut-être qu'elle était encore avec la mère d'Alice chez le médecin, voilà pourquoi elle ne me répondait pas. Au bout de 45 minutes, ce fut mon père qui m’appela, avec une voix toute contente, je lui répondis très vite mais en quelque seconde, je venais de perdre mon sourire. Il venait me chercher avec Alice et il me demandait de me dépêcher ... Je commençais vraiment à avoir peur, j'expliquais la situation à Alice en 30 seconde et ensuite, on était déjà parti en dehors du centre commercial.

Lorsque je venais de monter dans la voiture, je n'aimais absolument pas l'atmosphère qui régnait ... Je ne sais pas pourquoi mais je sentais qu'il s'était passé quelque chose, un souci mais je ne savais pas encore quoi ... Mon père ne prit pas la direction de la maison, il se dirigea immédiatement vers l’hôpital ... Quand on fut arrivé, Alice retrouva immédiatement son père, il était en pleur, le médecin venait de partir, le laissant comme cela, la jeune fille couru dans ses bras, sans même comprendre ce qu'il se passait ! Et la nouvelle tomba, la mère d'Alice était morte sur la table d'opération. Je fus moi-même anéanti par la nouvelle, c'était comme une deuxième mère pour moi. Mes larmes coulaient aussi le long de mes joues, lorsqu'un médecin arriva vers nous, il chercha l'époux de madame O’Connor  et le deuxième verdict tomba aussi vite ! Ils avaient fait tous les efforts possibles mais elle n'avait pas non plus survécu ! C'était un énorme cauchemar, mes larmes ne cessaient de couler, celle d'Alice aussi. En deux minutes, deux familles avaient été anéanti ... Je venais de m’effondrer sur le sol ... Alice essaya de me rattraper mais en vain ... La journée avait si bien commencé et maintenant, c'était l'enfer.

Les jours suivant avait été insoutenable, je n'avais pas vu Alice, elle était chez elle avec son père, j'étais chez moi avec mon père, nous étions en train de préparer l'enterrement de nos mères ! Le jour J arriva très vite, le père d'Alice et mon père avait décidé qu'elle repose juste à côté l'une de l'autre, une seule cérémonie serait célébrer et seulement la famille proche serait présente. Ils ne voulaient voir personne d'autre en ce moment précis. Le passage à l'église ainsi que le moment du cimetière fut vraiment très éprouvant pour les deux familles et après les cérémonies, chacun repartit dans sa maison avec les familles respectives ....

Quelques jours sont passés, on se retrouvait sur le chemin pour aller au lycée, personne n'osa leur adresser la parole, même entre nous, il n’y avait aucune discussion, on n'avait pas besoin de se parler pour se comprendre ... C'était comme ça depuis notre enfance, des fois, c'était vraiment un avantage. Par contre, on faisait vraiment peine à voir, on était simplement coiffé et habillé ... On allait en cours car on n’avait pas le choix ! Mais nous n’étions plus nous-même …

Un soir, je rentrais chez moi avec Alice, mon père n'était pas rentré à cette heure-là, et depuis quelques temps, il rentrait vraiment très tard ... Il faut dire qu'il fallait faire vivre la maison mais il commençait sérieusement à détester la maison où il vivait, ça lui rappelait beaucoup trop sa femme et il n'avait toujours pas effectué son deuil. Je montais à l’étage avec Alice, et je sortis de mon sac, un petit truc roulé ... Je cherchais immédiatement un briquet et l'allumait ! Ca ne pouvait pas nous faire de mal, c’était juste une seul fois et je pense qu’on en avait vraiment besoin, je tirais une taffe et passa ensuite à Alice, la jeune femme ne voulait pas et je réussis à la convaincre que c'était juste une petite chose pour se détendre ... Et la jeune femme tira aussi une taffe. Au bout de quelques instants, on se sentit vraiment bien pour une fois depuis des semaines ... Pourtant ce n'était pas très recommandés, on n'avait que 15 ans ...

Ce fut le début de l'engrenage ! J’avais pris l'habitude de me fournir chez une personne, cette personne arrivait à leur fournir leur quantité pour fumer leur joint ... Jusqu’à un soir, ce fut Alice qui avait été cherché leur barrette, le seul petit souci, ce soir, il en avait pas ! A la place, il lui avait proposé autre chose ... C'était encore pire qu'une petite barrette de joint ... En revenant, Alice me le proposa, juste une petite seringue pour être encore plus heureuse et surtout pour ne plus penser à leur vie. Je n’étais pas spécialement pour ... Mais je me laissais entrainer dans cette histoire et encore une fois, nous étions devenus addict ! Personne ne l'avait remarqué ... On ne le faisait que lorsque nous étions que tous les deux ... et les mois passèrent, et même une année ... Les jeunes venaient maintenant d'avoir 17 ans.

Je n'étais vraiment plus le jeune garçon aussi heureux qu'avant ... J’avais des petits soucis en ce moment avec Alice, celle-ci trainait avec un certain Shawn ! Je ne savais pas pourquoi mais je ne l'appréciais pas vraiment. Et souvent quand je n'aimais pas une personne, il y avait une raison ! Mais Alice ne l'écoutait vraiment pas ! Dès que je voyais Alice et Shawn ensemble, je changeais de direction et je prétextais des raisons afin de partir mais j’essayais aussi de ne pas les croiser. Ce n'était pas facile mais j’ y arrivais plutôt bien ... Jusqu'au soir ou Alice débarqua chez moi, la jeune femme était très contrarié mais aussi en manque de sa dose, je cédais et lui en donnais une autre, je pris aussi la sienne et après quelques minutes, on se sentit merveilleusement bien ... Quelques jours plus tard, et après une bonne discussion, j’avais réussi à lui exprimer que je ne sentais pas cette personne, qu’elle devait le laisser tomber mais Alice n’était pas de cette avis ! Tous les deux, ils se disputèrent et Alice claqua la porte de la maison. Je m’affalais sur mon lit avec ma seringue, cette petite merde qu’on nous avait donné une seule fois, était devenue une drogue dont je n’arrivais plus à me passer. Quelques jours venaient de passer, je n’avais aucune nouvelle d’Alice, je détestais quand on s’embrouillait alors avec beaucoup de mal, je me suis levé et je me suis dirigé chez elle, son père n’était pas là, je sentis une atmosphère assez froide, avec des mots vraiment méchant de sa part ! Je repartis chez moi ! Alice était complètement aveuglée par ce mec ! Et qu’on ne me dise pas que j’étais amoureux d’elle, effectivement Alice était vraiment une très belle fille mais je ne ressentais uniquement que de l’amitié pour elle. Au bout de deux semaines, je vis Alice venir chez moi, alors qu’au lycée, elle m’ignorait et je faisais de même, elle passait tout son temps avec son pseudo petit-ami. Lorsque j’ouvris la porte, je fus assez surpris mais je compris immédiatement ce qu’elle voulait, elle était en manque ! J’essayais tant bien que mal d’arrêter mais c’était impossible ! L’argent aurait pu être un motif ? Mais j’avais accès à mon propre compte en banque, et il faut bien le dire, ce n’était pas mon père qui s’occupait de moi, il passait son temps à travailler, et surtout il passait le plus clair de son temps en dehors de la maison, il ne supportait plus cette maison. Alice commença par s’excuser de son attitude envers moi, je me demandais tout de même si c’était sincère ou si elle avait juste vraiment besoin d’une dose, mais au final, je lui pardonnais, j’avais un réel besoin de ma meilleure-amie, ce soir-là, on s’installa devant un film, un film que nous n’avons pas vraiment compris vu notre état. Au final, le plus important pour moi, c’était que j’étais réconcilié avec Alice.

Les semaines défilaient et je n'arrivais plus vraiment à reprendre le dessus, de plus, je venais de me disputer avec mon père, je courus immédiatement chez Alice ! Le seul souci, en arrivant, je trouvai le père d'Alice en conversation avec un policier. Je me rapprochai sans me faire voir, la maison était truffée de cachette. Et je n'aurais vraiment pas du car les mots du policier retentirent dans sa tête : Votre fille Alice est morte d'une overdose, je suis vraiment désolé. La seule chose que je fus capable de faire, c'était de hurler ! Le père d'Alice se retourna ainsi que le policier et je fus trouvé dans le buisson qui conduisait à la chambre d'Alice. Quand il m’aperçut, j'étais en larme, je tapais aussi contre l'arbre, mes mains me faisaient mal mais je m'en fichais ... La père d'Alice m'attrapa et me fit sortir. Je ne pouvais pas le croire, ça ne pouvait pas être possible ! Comment Alice pouvait être morte ? Je l'avais quitté juste hier soir, elle était en compagnie de ... de ce pauvre type Shawn ! J'aurais dû aller avec elle. Une ambulance était arrivée et mon père aussi, je venais d'être transporté à l’hôpital, j'étais dans un état de crise ...La seule chose que je voulais, c'était partir en courant, je voulais juste être au près d'Alice, elle ne pouvait pas m'avoir abandonné comme cela ... Je voulais plus de cette vie, je ne voulais plus de tout cela ... Mais je ne pouvais pas bouger, j'avais été attaché à un lit. J'étais conscient mais je ne pouvais pratiquement rien faire et puis quelques jours plus tard, le verdict tomba avec les analyses, ils avaient trouvés qu'ils y avaient des substances illicites dans mon corps et à partir de ce moment-là, j'avais dû voir un psychologue et un autre tas de médecin. Je n'avais aucun le droit de sortir, la seul sortie qui m'avait été octroyé, c'était d'aller à l'enterrement de ma meilleure-amie ! Je venais de perdre ma moitié, ma jumelle. Je me sentais tellement faible, tellement nul ... Il n'y avait pas beaucoup de monde à l'enterrement, juste son père et sa famille et mon père et moi ... Dès la fin de l'enterrement, il m'avait ramené dans l’hôpital ! Et le calvaire avait continué, je refusais de communiqué, je refusais de manger, je refusais tout !

Les médecins avaient décidé de mon sort avec mon père, il m'envoyait dans une cure de désintoxication ... J'avais 18 ans et j'allais partir en cure ! Je les détestais tous, les médecins et mon père en premier, je lui refusai toutes les visites, et quand ce fut le moment de partir, je ne lui adressais même pas la parole ! Les premières semaines de cure furent les plus horribles ! J'étais tellement en manque, en stresse et j'étais vraiment le mec plus détestable. Les mois passaient et je ne changeais absolument pas, j’avais toujours la même idée en tête, c’était de quitter ce monde, ce monde qui n’avait vraiment rien à offrir ! Un matin, je reçu la visite du père d’Alice, il avait la tête des mauvaises nouvelles, je ne l’avais pas revu, d’ailleurs, je n’avais revu personne, ni le père d’Alice, ni mon père. Je compris immédiatement qu’il y avait un souci, et la nouvelle tomba ! Mon père avait eu un accident ! Un accident de train … Ironiquement, je me mis à rigoler, personne ne comprenait pourquoi, comment pouvait-on avoir un accident de train ? Personne ne voulait juste me dire que mon père venait de se suicider ! Le père d’Alice avait dans ses mains, une lettre ! Il me l’a remis et aussitôt, je la jetais à terre, en lui demandant de partir. Le soir même, j’attrapais la boite de comprimé que j’avais réussi à me procurer depuis des jours, avec un peu d’argent, on peut corrompre les gens ! J’avais attendu le dernier passage de l’infirmière pour les prendre … Un sentiment de bien-être commençait à me parvenir, mes paupières devenaient de plus en plus lourde, je sentais que le moment était venu ! Je sentais que j’allais partir rejoindre ma mère, ma meilleure-amie et plus rien … Le trou noir !

Et puis les jours ont passés, je pensais ne plus être de ce monde mais apparemment, ce n’était pas le cas ! J’ouvris doucement un œil et le refermais, puis je recommençais une nouvelle fois, je sentis une main qui était posé sur la mienne, la lumière me faisait vraiment très mal, mais je n’avais pas eu besoin d’ouvrir de nouveau les yeux pour entendre la personne qui me parlait, c’était le père d’Alice, il était là, il était présent ! Le temps que je reprenne mes esprits, il n’avait pas bougé, il devait avoir des millions de jours car j’avais tout de même fait duré, je pensais sincèrement qu’il allait partir mais non, il était resté et on avait discuté, pour la première fois, je racontais notre histoire ! L’histoire d’Alice et moi. Ce fut surement quelque chose de très dur à endurer, ce l’était pour moi de le raconter mais au final, la seule chose que j’ai entendu de la part de son père est « A partir de maintenant, je ne vais pas te lâcher ! Tu vas retourner dans un centre afin de te soigner et ensuite tu viendras vivre avec moi ! Nous allons changer de quartier mais je vais être la personne dont tu vas avoir le plus peur si tu ne suis pas mes règles », pour toute réponse, j’avais juste acquiescé ! Je suis retourné dans un autre centre et au lieu de faire ma mauvaise fois, je me suis fait soigner ! Je me suis fait sevrer de toute cette cochonnerie que j’avais pris pendant quelques années. Le jour de ma sortie, il était là ! Il m’a pris dans ses bras et nous sommes partis !

Nous nous sommes dirigés vers une nouvelle maison, dans un coin que je ne connaissais pas vraiment, un coin assez sympathique, enfin je le pense au vue de ce que je vois, après, je n’en savais strictement rien du tout … Une voisine est venu se présenter avec son mari et son fils, je pense d’ailleurs qu’il devait avoir le même âge que moi. La journée ayant été éprouvante, nous n’avons pas fait long feu, de plus le lendemain, il fallait qu’on aille m’inscrire dans le lycée ! Je ne voulais pas vraiment mais je ne voulais surtout pas faire de peine au père d’Alice, alors je n’avais rien dit ! Le lendemain, j’ai été m’inscrire et j’ai fait l’année scolaire dans ce lycée, j’ai rencontré du monde, de chouette type avec qui je parlais et que je sortais de temps en temps, mais je faisais extrêmement attention, remarque je n’avais pas vraiment le choix, même si le père d’Alice me faisait confiance, je pense qu’il me surveillait. Pendant cette année de lycée, j’aurais pu sortir avec des filles mais je n’avais pas envie, je ne faisais aucunement confiance en l’amour ! L’amour, c’était une chose qui avait tué ma meilleure-amie ! Alors je sortais avec des filles, juste un soir ou deux, on couchait ensemble et c’était tout, aucune attache ! Il était hors de question qu’un jour, je m’attache à quelqu’un ! Tout simplement car ça me tuerait ! J’avais déjà échappé à la mort une fois, et maintenant quand j’y pense, j’avais vraiment été stupide. Je ne dis absolument pas que je profite de la vie mais je pense quand même que la vie est précieuse.

Après l’obtention de mon diplôme, j’ai choisi d’intégrer une université, j’avais aussi choisi la filière que je voulais faire ! Je voulais devenir médecin ! Ça allait être dur mais j’allais m’accrocher et par la suite, j’aiderai moi-même des personnes dans le besoin, des personnes qui vivement un accident, ou alors qui sont dépendant à certaines drogues ou à de l’alcool. Les années ont défilés, les années d’études surtout, je n’ai jamais eu trop le temps de faire des sorties, pas non plus vraiment eu le temps de m’accorder des voyages ou autre chose, mais ce n’est pas bien grave ! La seule chose qui me reste encore, c’est la très bonne relation avec le père d’Alice et l’autre soir, il m’a dit qu’il était vraiment très fier de moi ! J’ai obtenu brillamment mes examens pour le concours de médecine ! J’ai actuellement 25 ans et je vais commencer ma première année d’interne en médecine, j’ai trouvé un programme dans un hôpital et je commence demain …

Je suis assez anxieux, je suis même assez stressé je ne sais absolument pas ce que l’avenir me réserve mais comme on dit, qui vivra verra ! A partir de maintenant, je vais vraiment profiter de la vie et aussi voir ce que la ville de New-York me réserve …


PrénomVanessa
PseudoMissBlondie
AgeQuelques années
PaysFrance
Inventé ou scénario?Inventé
Fréquence de connexionSouvent
AutrePardon pour le pavé que j'ai écris ...



Dernière édition par Tyler O'Connor le Ven 9 Juin - 21:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ Posts : 97
★ Crédits* : ©Eilyam
★ Points : 121
★ Disponibilité : Dispo 4/4
★ Avatar : Ashley Benson


MessageSujet: Re: La vie est une chose qu'il faut manipuler avec précaution => Tyler O'Connor Ven 9 Juin - 20:48

Bienvenue !!!
je suis sur mon téléphone alors c'est pas évident mais des que je rentre je me met à la lecture xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ Posts : 34
★ Crédits* : tumblr
★ Points : 159
★ Disponibilité : 3/3
★ Avatar : Tyler Blackburn


MessageSujet: Re: La vie est une chose qu'il faut manipuler avec précaution => Tyler O'Connor Ven 9 Juin - 20:56

Merci beaucoup

Pas de soucis pour la lecture, j'espère que ca t'ira en tout les cas ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ Posts : 53
★ Crédits* : Class whore
★ Points : 120
★ Disponibilité : Oui
★ Avatar : Francisco Lachowski


MessageSujet: Re: La vie est une chose qu'il faut manipuler avec précaution => Tyler O'Connor Ven 9 Juin - 22:46

Bienvenue bonne chance pour ta fiche :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ Posts : 34
★ Crédits* : tumblr
★ Points : 159
★ Disponibilité : 3/3
★ Avatar : Tyler Blackburn


MessageSujet: Re: La vie est une chose qu'il faut manipuler avec précaution => Tyler O'Connor Ven 9 Juin - 22:49

Merci beaucoup :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ Posts : 105
★ Points : 256
★ Disponibilité : 6/6
★ Avatar : Nina Dobrev


MessageSujet: Re: La vie est une chose qu'il faut manipuler avec précaution => Tyler O'Connor Ven 9 Juin - 23:52

TYYYYYYLEEEEEEERRRR

Bienvenue parmi nous,
j'ai adoré lire ta présentation, une sacré histoire, le pauvre Tyler
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ Posts : 34
★ Crédits* : tumblr
★ Points : 159
★ Disponibilité : 3/3
★ Avatar : Tyler Blackburn


MessageSujet: Re: La vie est une chose qu'il faut manipuler avec précaution => Tyler O'Connor Ven 9 Juin - 23:55

Merci beaucoup ^^

J'avoue qu'il n'a pas été gâté par la vie mais ca va s'arranger par la suite ou il va être super heureux, enfin je l'espère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ Posts : 97
★ Crédits* : ©Eilyam
★ Points : 121
★ Disponibilité : Dispo 4/4
★ Avatar : Ashley Benson


MessageSujet: Re: La vie est une chose qu'il faut manipuler avec précaution => Tyler O'Connor Sam 10 Juin - 7:33


Félicitation, tu es validé

Tu as le droit d'être la cible de Secret Girl à présent!!






Bravo, tu fais officiellement partie de notre grande famille   . Tu peux enfin poser tes bagages (je suis sûre qu'elles sont hyper lourdes   ).

J'ai l'honneur de t'annoncer que tu fera partie des Town & Gown.

Tu ne sais pas par où commencer ? Don't Worry, je t'invite à visiter ce lien, il s'agit du guide du nouvel arrivant. Ainsi, dans celui-ci tu y trouveras tous les endroits importants et inévitable  .

Pour terminer, sache que si tu as besoin de quoi que ce soit, mes collègues et moi-même sommes à ta disposition, alors n'hésite pas à nous MP.  



Bon jeu parmi nous, et surtout amuse-toi bien    




©️ Secret Girl Officiel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
★ Posts : 34
★ Crédits* : tumblr
★ Points : 159
★ Disponibilité : 3/3
★ Avatar : Tyler Blackburn


MessageSujet: Re: La vie est une chose qu'il faut manipuler avec précaution => Tyler O'Connor Sam 10 Juin - 23:46

Merci beaucoup pour la validation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: La vie est une chose qu'il faut manipuler avec précaution => Tyler O'Connor

Revenir en haut Aller en bas

La vie est une chose qu'il faut manipuler avec précaution => Tyler O'Connor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Secret Girl :: écris ton histoire :: Les présentations :: Fiches validées-